第五章Chapitre V

Okuninushi no Mikoto

Okuninushi no Mikoto et Suseribime qui est la fille de Susanoo

L'histoire du dieu tombé amoureux de la fille de Susanoo
Okuninushi no Mikoto, qui a passé les procès pour régner sur le pays d'Izumo

Il était une fois un dieu qui se faisait appeler Oanamuchi no Mikoto. Cette histoire raconte comment il obtint le nom d’Okuninushi. Oanamuchi avait de nombreux frères qui étaient eux aussi des dieux, mais ces derniers passaient leur temps à mettre sa vie en danger. Il fut forcé de fuir au pays de Kinokuni, où il se rendit au palais d’Oyabiko, mais une fois encore ses frères retrouvèrent sa trace. Aidant Oanamuchi à s’échapper, Oyabiko lui dit :
« Rends-toi à Nenokuni, tu y trouveras Susanoo. »

Oanamuchi obéit et s’enfuit à Nenokuni, où il rencontra la fille de Susanoo, Suserihime. Ces deux-là tombèrent amoureux au premier regard. Suserihime guida Oanamuchi jusqu’à son père.
« Un merveilleux jeune homme est venu nous rendre visite. »

Salle de serpent

Susanoo voulu alors tester Oanamuchi. Il l’invita d’abord à se reposer dans la salle aux serpents. La pièce grouillait de serpents qui menaçaient de mordre Oanamuchi à tout moment. Inquiète, Suserihime prit le châle qui était sur ses épaules et le donna à Oanamuchi en disant :
« Si les serpents sont sur le point de te mordre, agite ce châle trois fois. »

Au moment où Oanamuchi agita trois fois le châle, les serpents s’immobilisèrent tous et plus aucun ne tenta de le mordre. Il sortit ainsi indemne de la salle aux serpents.

Susanoo envoya ensuite Oanamuchi dans la salle aux scolopendres et aux frelons. La pièce était envahie de frelons et de scolopendres qui semblaient prêts à fondre sur lui à tout moment. Suserihime donna alors le deuxième châle qui était sur ses épaules à Oanamuchi.
« Si les frelons et les scolopendres s’approchent trop près de toi, agite ce châle trois fois. »
Oanamuchi agita le châle comme l’avait dit Suserihime et scolopendres et frelons se calmèrent aussitôt, laissant le dieu tranquille. Oanamuchi sortit ainsi indemne de la salle aux scolopendres et aux frelons.

La salle des mille-pattes et les abeilles

Après cela, Susanoo emmena Oanamuchi dans un grand champ. Il tira une flèche qui fendit l’air dans un bourdonnement et envoya Oanamuchi la récupérer. A peine Oanamuchi se fut-il aventuré dans le champ que Susanoo y mit le feu. L’incendie se propagea rapidement et les flammes encerclèrent bientôt Oanamuchi.
C’est à ce moment-là qu’une souris apparut et dit à Oanamuchi :
« A l’intérieur c’est bien grand, à l’extérieur c’est tout petit. »
« Je vois ! Voilà mon échappatoire ! »
Oanamuchi tapa du pied sur le sol et tomba dans le trou qui s’était ouvert sous ses pieds, lui permettant ainsi de se cacher.

Ooanamuchi étonnamment trouvé pas lâche, mais beaucoup de scolopendres

Le feu passa sans le toucher, Oanamuchi était sauvé. Après un petit moment, la souris, qui était partie trouver la bourdonnante flèche, revint la donner à Oanamuchi. Etrangement, plus aucune plume n’ornait la flèche. Les souriceaux avaient tout mangé.

Une fois qu’il eût récupéré la flèche, Susanoo emmena Oanamuchi à nouveau chez lui et lui donna un nouvel ordre après qu’ils se soient installés dans une immense pièce :
« Enlève les poux qui se trouvent dans mes cheveux. »
Oanamuchi, obéissant à cette nouvelle demande, observa les cheveux de Susanoo. Il se rendit vite compte qu’il n’avait pas de poux dans les cheveux, mais plutôt une colonie de scolopendres.

Suserihime apporta à Oanamuchi des fruits de mukunoki et de la terre rouge, et lui murmura à l’oreille :
« Croque dans ces fruits, mets un peu de cette terre rouge dans ta bouche et recrache les ensemble. Mon père pensera que tu te débarrasses des scolopendres en les mordant les uns après les autres. »

Ooanamuchi ligoté les longs cheveux de Susanoo sur les chambres des arbres

Il se passa exactement ce que Suserihime venait d’expliquer. Susanoo songea : « Quel plaisant personnage, le voilà qui mord les scolopendres pour m’en débarasser. » Puis, rassuré, il s’endormit.

« C’est le moment ou jamais, échappons-nous ensemble ! »

Oanamuchi attacha les longs cheveux de Susanoo aux piliers de la pièce et bloqua la porte de la maison avec un énorme rocher.

Il vola à Susanoo son épée, arc et flèche, et koto, puis pris la fuite en portant Suserihime sur son dos.
Alors qu’ils s’enfuyaient, les cordes du koto effleurèrent un arbre et la terre se mit à trembler et à résonner.
Susanoo se réveilla, et lorsqu’il se leva il fit s’écrouler la grande pièce sur lui.

Ooanamuchi qui est devenu Okuninushi no Mikoto, chassé ses frères et sœurs et a créé un pays

Le temps qu’il démêle ses cheveux qui étaient noués, les deux avaient fui déjà bien loin. Susanoo les poursuivit jusqu’à Yomotsu Hirasaka, la frontière entre notre monde et l’autre monde, mais il s’arrêta là et cria dans leur direction :

« Chasse tes frères à l’aide de l’arc et de l’épée. Prends le nom Okuninushi et va avec Suserihime au pied du mont Uka. Vous vous y installerez et construirez un palais avec de grands piliers qui l’élèveront jusqu’au ciel ! »

Et c’est ainsi qu’Oanamuchi prit le nom d’Okuninushi no Mikoto, chassa ses vils frères et bâtit son pays.