第二話Récit n°2

Promenade à Hinomisaki, « le cap du soleil »

A environ 8 kilomètres au nord du sanctuaire Izumo Taisha se trouve Hinomisaki, nom que l’on pourrait traduire littéralement par « le cap du soleil ». Vous vous rendrez vite compte que cet endroit porte très bien son nom ! Montez tout en haut du phare et découvrez les sanctuaires des environs tout en profitant du paysage côtier, de l’odeur de l’iode et des fruits de mer fraîchement grillés.

phare Hinomisaki sur la côte Hinomisaki

Première visite de la journée : le sanctuaire Hinomisaki, établi à deux pas de la mer.

Le sanctuaire de Hinomisaki a été édifié en l’honneur de dieux particulièrement importants dans la mythologie japonaise : Amaterasu, déesse du soleil, et Susanoo, dieu de la mer et des tempêtes.

Marcher l'approche de Hinomisaki Sanctuaire
sanctuaire compact que Izumo Taisha Grand Sanctuaire

Un autre sanctuaire abritant Amaterasu est le fameux Ise Jingu dans le département de Mie. Hinomisaki, lui, est peint dans un beau vermillon, ce qui le fait ressortir magnifiquement bien entre le bleu du ciel et le vert des pins. Au moment de sa construction l’endroit prospérait grâce au commerce maritime, et le seigneur de l’époque aurait demandé à ce qu’il soit installé là afin de protéger la côte et de veiller sur les échanges commerciaux.

Hinomisaki sanctuaire, construit le long de la mer
Il y a pins dans Hinomisaki Sanctuaire
Entrez Hinomisaki Sanctuaire

Le sanctuaire est divisé en deux parties : le Kami no Miya (sanctuaire du haut) dédié à Susanoo, et le Hishizumi no Miya (sanctuaire du soleil couchant) dédié à Amaterasu. Comme il a été volontairement construit près de la côte, vers le soleil couchant, Hinomisaki est réputé comme étant le sanctuaire qui protège le Japon durant les nuits. A l’inverse, le sanctuaire d’Ise serait celui qui veille sur le Japon de l’aube au crépuscule.

Prenez le temps de regarder attentivement toutes les gravures qui ornent ce sanctuaire. Il y en a une en particulier qui met en scène trois cercles. De simples formes géométriques de prime abord, mais qui représentent en fait la déesse du soleil Amaterasu, le dieu de la lune Tsukuyomi et le dieu de la mer Susanoo, tous deux frères de la déesse du soleil.

La déesse du soleil Amaterasu, dieu de la lune Tsukuyomi, et le dieu de l'orage Susanoo
Hinomisaki Sanctuaire culte
Hinomisaki Sanctuaire acheter amulettes

En cherchant bien vous verrez peut-être une représentation des trois singes de la sagesse, où l’un se couvre la bouche, l’autre les yeux et le troisième les oreilles. Cette image est originaire du Japon, mais a aujourd’hui largement dépassé les frontières de ce pays. Izumo Taisha est gigantesque et en comparaison ce sanctuaire a un espace beaucoup plus réduit, mais l’ambiance qui y règne est très différente et visiter les deux vaut vraiment la peine.

Trois Singes Sages
Promenade autour Hinomisaki Sanctuaire
Vous cherchez des Trois Singes Sages
Trouver Trois Singes Sages
Sanctuaire Hinomisaki Jinja
website

45 Hinomisaki, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (MAP)

Tél. : 0853-54-5261

Un autre endroit intéressant dans l’enceinte du sanctuaire de Hinomisaki : le sanctuaire Inari ou l’esprit renard.

Ce petit sanctuaire est bien à l’abri des regards. Caché au milieu des arbres il vous faudra emprunter un petit escalier de pierres pour y accéder. Quelques portiques orange en gardent l’accès. Certains ont d’ailleurs été un peu abîmés par les insectes, mais pour ma part je trouve que ça ne fait qu’ajouter du charme à cette atmosphère de « sanctuaire secret perdu dans la forêt ».

Une fois en haut des marches, deux renards, les protecteurs du sanctuaire, vous accueillent. Dans la religion shinto ces animaux sont des esprits sacrés et aiment jouer des tours, on pourrait les comparer au dieu Loki de la mythologie nordique ou encore au dieu grec Pan. Malgré toutes les différences qui nous accablent, on dirait bien que certains motifs se retrouvent dans toutes les cultures !

Montez les escaliers en pierre pour se rendre à sanctuaire Fox Spirit
Fox culte sanctuaire Esprit
Deux renards qui gardent le sanctuaire Esprit Fox

Après ça, un petit tour à l’office du tourisme puis direction la pause déjeuner.

A l’office du tourisme de Hinomisaki vous trouverez tous les renseignements dont vous aurez besoin sur Izumo et ses environs immédiats, mais aussi sur les départements limitrophes. Une bonne surprise à disposition des visiteurs : la météo des couchers de soleil, qui vous indique à quelle heure le soleil se couchera ce jour-là et le niveau de visibilité attendu. Si vous avez prévu d’être à Hinomisaki en fin de journée (ce que je vous recommande !) pensez à y jeter un œil.

La zone Hinomisaki dispose d'un centre d'information touristique utile avec des brochures
Prévisions Coucher de soleil à Hinomisaki

Dans les petites rues de Hinomisaki, vous trouverez plusieurs échoppes qui proposent des kaisen-don, des bols de riz recouverts de sashimi. On m’a fortement recommandé l’oursin ou uni en japonais. Cela fait un moment déjà que je vis au Japon, mais très honnêtement je n’ai jamais vraiment apprécié l’oursin. On m’a cependant fait remarquer que ma mauvaise expérience avec ce fruit de mer était certainement dûe à la piètre qualité des sushi d’oursin que l’on trouve dans toutes les grandes enseignes bon marché de sushi tournant, et qu’ici, les oursins fraîchement pêchés n’avaient absolument rien à voir... Et c’était on ne peut plus vrai ! Pourquoi ne pas tenter vous aussi les fruits de mer et poissons du jour à Hinomisaki ? Vous en reviendrez peut-être aussi agréablement surpris que moi !

Hana Fusa Shoten a reshly fruits de mer grillés
Hana Fusa Shoten
Manger kaisendon à Hana Fusa Shoten
Hana Fusa Shoten kaisendon Oursin
Beaucoup de fruits de mer dans la zone Hinomisaki
Office du toursime de Hinomisaki
website

1484-31 Hinomisaki, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (MAP)

Tél. : 0853-54-5400

Ouvert : de 9h00 à 17h00 (fermé les 30 et 31 décembre)

Restaurant Hana Fusa Shoten

1481 Hinomisaki, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-kene (MAP)

Tél. : 0853-54-5126

Ouvert : de 10h00 à 16h00 (fermé le mercredi)

Ensuite, visite du phare de Hinomisaki. Si vous n’avez pas le vertige, je vous recommande vivement son ascension pour profiter du paysage !

Le phare, dont l’extérieur est entièrement peint en blanc, laisse rêveur et pourrait presque se confondre avec les nuages. Sa construction date de 1903, il a été désigné bien culturel national et du haut de ses 44 mètres de haut (soit l’équivalent d’un immeuble de 15 étages) sa tour en maçonnerie est la plus haute du Japon.

Promenade autour phare Hinomisaki
phare Hinomisaki ressemble à un nuage blanc
phare Hinomisaki est élevé (44 mètres)

Vous pouvez monter tout en haut du phare pour 200 yens (au moment où j’écris ses lignes). En allant vite comptez 10 minutes pour atteindre le sommet, ce n’est pas très difficile et des familles avec de jeunes enfants en ont aussi fait l’ascension sans problème. Attention aux dernières marches, elles sont plutôt raides, un peu comme si vous empruntiez une échelle ! En récompense, un panorama époustouflant sur Hinomisaki et la mer Japon vous attend.

Phare de Hinomisaki
website

1443-1 Shuri-men Hongo, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (MAP)

Tél. : 0853-54-5341

Ouvert : de 9h00 à 16h30 (fermé les 30 et 31 décembre)

Si vous préférez garder les pieds sur la terre ferme, la beauté sauvage de la côte tout autour du phare vous charmera pour une pause. Le géologue qui sommeille en vous trouvera aussi matière à s’éveiller.

Un petit chemin serpente à l’ombre des pins noueux et tournés vers la côte jusqu’à s’ouvrir sur les falaises rocheuses. Promenez-vous sur les rochers et admirez les vagues qui viennent s’écraser en contrebas. Si vous prêtez attention aux roches vous remarquerez sûrement un point intéressant : on dirait qu’elles ont des formes cristallines.

D’après le panneau explicatif que j’ai pu trouver, le refroidissement et la contraction de lave il y a 16 millions d’années serait ce qui a donné leur forme à ces rochers, un phénomène géologique qui est appelé la diaclase.

spot vue de la côte Hinomisaki

On trouve des formations rocheuses similaires en Irelande, en Inde et aussi sur la planète Mars ! Des panneaux fournissant plus d’explications sur la géologie de la région ne sont malheureusement disponibles qu’en japonais (pour l’instant).

côte Hinomisaki
Les formations rocheuses de la côte Hinomisaki

Si vous êtes à Hinomisaki un jour de beau temps vous verrez peut-être des locaux en train de pêcher ou de ramasser des coquillages. C’était vraiment rafraîchissant de visiter un endroit qui n’est pas pensé uniquement pour les touristes, et où vous pouvez voir des gens vaquer aux mêmes activités qui se faisaient déjà dans la région depuis des centaines d’années.
Marchez un peu plus loin sur la côte et vous tomberez sur une aire de pique-nique ombragée, idéal pour une petite pause goûter. Pas de poubelles à l’horizon en revanche, il faudra garder tous vos déchets avec vous. Si vous êtes encore là pour le coucher du soleil (et je vous le recommande !) plusieurs points de vue proches de la mer s’offrent à vous pour profiter pleinement de ce spectacle crépusculaire.

Coucher de soleil de la côte Hinomisaki sont tout à fait étonnante
Hinomisaki coucher du soleil phare
Conduire Hinomisaki par Eco voiture
Coucher de soleil de phare Hinomisaki et de la côte Hinomisaki

Mon avis :

Le Japon fait partie de ses rares endroits sur la planète où vous n’aurez pas à choisir entre mer et montagne. Après la visite d’Izumo Taisha et son atmosphère de forêt montagneuse, un tour sur la côte de Hinomisaki vous donnera un bon aperçu des différents paysages et ambiances dont cette ville recèle.

Mes conseils en bref :

Voici mes recommandations si vous visitez Hinomisaki :

Le vent peut souffler fort en bord de mer, soyez donc prêts à faire face à des baisses de températures inattendues, à moins que vous visitiez en plein été. Mon conseil serait de partir avec plusieurs couches de vêtements sur soi, en particulier si vous envisagez de monter jusqu’au sommet du phare ou de profiter longtemps du bord de mer. Et n’oubliez pas de jeter un œil aux prévisions météo pour le coucher de soleil à l’office du tourisme !

Meister Christine

par Christine Meister