第三話Récit n°3

Izumo soba, un plat régional savoureux et sain !

Le Japon fait partie de ces pays dont la réputation culinaire n’est plus à prouver, mais on a vite fait de se perdre au milieu de toutes ces nouvelles saveurs à tester. S’il y a bien un plat régional que tous les locaux s’accorderont à vous recommander, ce sont les fameuses Izumo soba. J’ai testé pour vous trois restaurants connus à Izumo qui sont spécialisés dans ce plat.

Izumo Soba

Si vous n’êtes pas encore familier avec ce mets que sont les soba, sachez qu’il s’agit de nouilles à base de farine de sarrasin dont la concentration peut varier d’une recette à l’autre. Fermes avec un goût terreux, qui rappellera les crêpes de blé noir ou les crozets au sarrasin, elles sont servies chaudes ou froides et accompagnées de différentes garnitures.

Les soba que j’ai testées étaient toutes très bonnes et valaient le déplacement à chaque restaurant. Les différences majeures se trouvaient dans le goût des sobas, ainsi que dans l’atmosphère et l’emplacement des restaurants. Vous pourrez tester vous aussi les soba du restaurant Arakiya dans son ambiance traditionnelle et familiale, celles de Haneya Honten dans une salle privatisée à l’ambiance feutrée ou encore celles de Tanakaya, restaurant situé juste à côté de l’entrée d’Izumo Taisha où la place avec le grand portique torii est toujours animée.

Izumo Soba Soba Warigo de Arakiya
Izumo Soba Soba Warigo de Haneya
Izumo Soba Soba Warigo de Tanakaya

Je suis d’abord allée à Arakiya. Fondé il y a plus de 200 ans, ce restaurant de soba est le plus ancien d’Izumo.

D’après le personnel d’Arakiya, Izumo est un lieu prisé pour les soba pour les raisons suivantes. Premièrement, pour la confection des Izumo soba la graine de sarrasin est utilisée entièrement, ce qui donne aux pâtes une couleur plus sombre et un goût plus riche, plus fort encore que celui des soba des autres régions.

Izumo Soba Arakiya

Deuxièmement, la consommation des soba a une longue histoire qui remonte au moins jusqu’à l’époque Edo (1603-1868), période à laquelle Arakiya se trouvait sur le chemin qui menait les pèlerins à Izumo Taisha.

Comme c’était à l’époque l’un des seuls endroits pour se restaurer en ville, manger des soba est devenu un incontournable lors d’une visite à Izumo. Pas de menus en français, mais des menus en anglais avec photos des plats sont disponibles, vous ne devriez donc pas rencontrer de difficultés pour commander même si vous ne comprenez pas le japonais.

Les nouilles sont faites à base de farine de sarrasin ensuite transformée en spaghettis plus ou moins fins. C’est cette farine qui, selon le mélange, leur donne une teinte plutôt sombre.

Manger Izumo Soba dans Arakiya

Les Izumo soba sont souples et légères, et leur subtil parfum de blé noir est rafraîchissant. Si vous venez ici prenez le temps d’admirer les décorations, car le restaurant expose des objets qui étaient utilisés à l’époque Edo.

Izumo Soba Arakiya en magasin
Izumo Soba Soba Kamaage
Izumo Soba Soba Warigo
Manger Warigo Soba et Tenpura dans Arakiya
Les coupons (billets) du 18ème siècle par écrit sur des morceaux de bambou brûlés sont décorées
Restaurant Izumo soba Arakiya
site web Trip Advisor

409-2 Kitsuki-Higashi, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (Localiser)

Tél. : 0853-53-2352

Ouvert : de 11h00 à 17h00
Fermé le mercredi (si le mercredi est un jour férié, le restaurant sera ouvert ce jour-là et fermé le jour suivant).

Le deuxième restaurant de soba où je suis allée est Haneya Honten, très facile d’accès car il est situé juste à côté de la gare JR Izumo-shi.

Haneya a été fondé il y a plus de cent ans, dans les dernières années de l’ère Edo, et a la réputation d’avoir fait des soba pour les membres de la famille impériale. Ces soba qui sont offertes à la famille impériale sont appelées « kenjo soba » (kenjo signifie « offrir respectueusement »). Il y a plusieus restaurants Haneya, mais celui-ci est très facile d’accès car il est situé juste à côté de la gare JR Izumo-shi.

Izumo Soba Haneya

Au fond du restaurant, une fois la porte coulissante en verre passée, vous découvrirez des salles privatives pour profiter de votre repas au calme. S’il ne se trouve pas déjà sur votre table, un livret explicatif sur la façon de manger les soba vous sera apporté par le serveur.

Haniyeh a été fondée à la fin période Edo

Malheureusement le restaurant ne dispose que de menus en japonais, mais si vous parlez un peu japonais ou votre serveur un peu anglais, il pourra vous aiguiller dans vos choix de plats. Il existe deux façons typiques des servir les soba : les kamaage soba, qui sont servies chaudes, et les warigo soba, qui sont servies froides dans trois assiettes empilées les unes sur les autres. Dans d’autres régions du Japon les soba chaudes sont normalement servies dans un bouillon au poisson, mais les Izumo soba sont servies dans l’eau qui a été utilisée pour les faire bouillir, ce qui donne une soupe beaucoup plus épaisse et riche. Assaisonnez le bouillon à votre convenance avec la sauce pour soba, « soba tsuyu », mise à votre disposition. Vous pouvez aussi ajouter comme il vous plaît les condiments servis avec : poireau, algue séchée, radis japonais râpé et pimenté, wasabi, bonite séchée, etc. (les condiments peuvent varier suivant les restaurants).

Izumo Soba Soba Warigo de Haneya
Izumo Soba Soba Kamaage Haneya
Izumo Soba à Haneya

Ici, les soba sont légèrement plus fines que celles d’Arakiya, mais leur goût est plus prononcé et la saveur du sarrasin encore plus présente à chaque bouchée. Je trouvais qu’il n’y avait pas besoin de beaucoup de sauce pour les accompagner. De plus, comme elles sont fines elles sont très faciles à manger. Des trois restaurants où je suis allée, Haneya est celui où on pouvait le plus personnaliser son plat.

Manger Kamaage Soba à Haneya
Manger Izumo Soba à Haneya
Manger Warigo Soba à Haneya
Restaurant Izumo soba Haneya Honten
site web Trip Advisor

549 Honmachi, Imaichi-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (Localiser)

Tél. : 0853-21-0058

Ouvert : de 11h00 à 20h00 (fermé le 1er janvier)

Pour terminer, je suis allée au restaurant Tanakaya, idéalement situé à proximité de l’entrée d’Izumo Taisha.

Lors de mes voyages en dehors du Japon j’ai appris à me méfier des restaurants et cafés dont la vue donne directement sur l’attraction touristique principale de la ville. Certains établissements en profitent, car ils savent que la plupart des clients sont des touristes qui ne reviendront probablement jamais et sont donc peu regardants sur la qualité des plats servis. Cependant, ici, nous sommes au Japon et Tanakaya n’est certainement pas un de ces endroits-là !

Izumo Soba Tanakaya

Il s’agit de l’un des restaurants d’Izumo soba les plus proches du grand sanctuaire Izumo Taisha. Ce lieu semble bien connu des Japonais qui apprécient les soba et il faudra sûrement faire la queue si vous venez à midi un week-end. Vous pouvez passer commande directement sur les tablettes dont le restaurant dispose et qui ont un menu en anglais.

Par rapport aux deux restaurants précédents, j’ai trouvé que les nouilles faites ici avaient une teinte plus sombre. Les pâtes sont souples avec un bel arôme de sarrasin, et les condiments ajoutent une touche de fraîcheur.

Izumo Soba Soba Warigo de Tanakaya
Izumo Soba Soba Kamaage Tanakaya
Manger Izumo Soba dans Tanakaya

Ici, j’ai pris les kamaage soba. Attention à ne pas laisser vos soba tremper trop longtemps dans le bouillon, car elles risquent de perdre de leur saveur. Le décor est un mélange équilibré entre tradition japonaise et modernité chic, avec de magnifiques cerfs-volants traditionnels exposés sur les poutres en bois et cadres en bambou du restaurant

Izumo Soba Soba Warigo Tanakaya
Restaurant Soba dokoro Tanakaya
site web Trip Advisor

Seimon torii mae, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (Localiser)

Tél. : 0853-53-2351

Ouvert : de 11h00 à 16h00 (fermé le jeudi)

Après une longue journée de visites, on se détend avec un bon dîner !

Envie de tester un « izakaya » (bar japonais) à Izumo ? Celui que j’ai testé est à proximité d’Izumo Taisha et s’appelle NAMI. Le propriétaire était très amical et la serveuse qui s’est occupée de nous, Yumi, absolument adorable. Le menu est écrit sur les murs (en japonais), ce qui est commun à la plupart des izakaya traditionnels.

Izakaya NAMI situé près Izumo Taisha Grand Sanctuaire
Vive à Izakaya NAMI
Le personnel du restaurant et les clients locaux nous ont accueillis

Il y a une belle sélection de sakés issus de la région, et pour les plats japonais tels les pâtes ou le poulet frit, tout est réalisé à partir de produits locaux. Ils ont également quelques plats internationaux comme l’ajillo, ce qui est assez rare dans un izakaya. Le saké que j’ai essayé était très bon et se mariait bien avec les plats japonais commandés, entre autre poulet frit et beignets de poisson cuits à l’étouffée parmi quelques « oden » (légumes et beignets de poisson cuits dans un bouillon).

Shimane-Wagyu

Ce jour-là, du « Shimane wagyu » (bœuf de Shimane) était au menu, et je n’ai bien sûr pas pu m’empêcher d’en commander. La viande était tendre et juteuse, en un mot délicieuse ! Si du bœuf de Shimane se trouve sur la carte lors de votre visite, je ne peux que vous recommander d’y goûter, mais sachez cependant qu’il n’est pas assuré qu’ils en aient, puisque cela dépend des arrivages du jour.

Yakisoba (nouilles sautés) de Izakaya NAMI
poulet frit à Izakaya NAMI
Manger à Izakaya NAMI

Cet izakaya est assez populaire et en temps normal rempli par les habitués. J’ai donc été suffisamment chanceuse pour y aller au moment où il y avait encore des places disponibles ! Les plats et boissons étaient excellents et le personnel ainsi que les clients nous ont offert un accueil chaleureux, ce qui a rendu l’expérience encore plus belle.

Vous trouverez le menu écrit (en japonais) sur le mur à Izakaya NAMI
Bar Tamariba Nami
site web Trip Advisor

437-3 Kizuki Higashi, Taisha-cho, Izumo-shi, Shimane-ken (Localiser)

Tél. : 050-1041-5514

Ouvert : de 12h00 à 14h00 et de 17h00 à 23h00 les lundis, jeudis, dimanches et jours fériés
Ouvert : de 12h00 à 14h00 et de 17h00 à 00h00 les vendredis, samedis, et veilles de jours fériés
Fermé le mardi (des fermetures exceptionnelles peuvent avoir lieu sur un autre jour)

Mon avis :

Si vous n’avez pas l’habitude des soba, vous ne verrez peut-être pas de différence au niveau du goût entre chaque restaurant. En revanche, les décors et l’histoire uniques à chaque endroit en faisaient à chaque fois une expérience nouvelle en soi. A vous de trouver votre préféré, et si vous avez le temps, pourquoi ne pas tester les trois ?

Mes conseils en bref :

Pour conclure, j’aimerais vous donner ici quelques conseils concernant les soba à Izumo.

Si vous faites attention à votre alimentation, c’est un plat qui peut vous intéresser sur le plan diététique, car les pâtes sont faites selon un mélange de farine de blé classique et de farine de sarrasin, et par endroits vous pourrez même trouver des soba 100% faites à base de blé noir, donc garanties sans gluten. L’indice glycémique des soba est d’ailleurs plus bas que celui des pâtes de blé classiques. Restez cependant prudent car le sarrasin peut provoquer des allergies chez certaines personnes, et le fait qu’il soit cuisiné ne diminue pas le risque de réaction allergique.

Ensuite, si comme moi vous n’appréciez pas les aliments gluants, vous pouvez montrer au serveur le plat qui vous intrigue et poser la question « neba neba desu ka ? » (« est-ce que c’est gluant/visqueux ? »).

Enfin, même si certains restaurants sont pourvus de chaises et de tables, la plupart du temps on vous proposera sûrement de vous asseoir sur un sol en tatamis. Cependant il y a de fortes chances pour que vous trouviez l’expérience des tatamis très dépaysante et tout à fait japonaise.

Meister Christine

par Christine Meister